145 views
 owned this note
![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lescommuns-org/uploads/58949e46-2ffd-4e2e-a73f-9c703b8d6289.png =300x) # Visio mensuelle des collectifs de citoyens en transition > lundi 22 mai 2023 > 20h30-22h30 > pour mémoire [notes et comptes rendus des précédentes rencontres](https://mobilizon.fr/p/Compte-rendus-de-reunions-et-rencontres-vH7UTX8u3J6ZbQeTQPXPTg) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lescommuns-org/uploads/94268f41-f213-43ad-8e84-572be2df0a46.png) Animée par Elsa du Réseau transition Hauts-de-France. Avec * Antoine | La Mad(eleine durable) | Défi Ma Petite Planète : * Barthélémy | La Mad(eine durable) | Lancement d’un festival de l’Écologie * Charly | La Madeleine | * Samuel | Loos | Les Oliveaux La Fabrique de l’Emploi * Claire | l’Hermitage | Autrêches | Trail collectif renouvelé cette année * Jean | L’Hermitage | Campagne de financement participatif * Pascale | Wavrin | en attente d'enseignements sur les relations aux collectivités * David | Villes en transition IdF | Restitution « boost » | Chaire Médiation Transition * Guillaume | Saint-Michel en transition | inauguration d'un prototype de banc récupérateur d'eau ce mardi 23 juin 16h30, braderie du parvis à suivre le 18 juin #secondemain * Alexis | Cerdd | Programme Territoire participatif (pendant “Institutions” du réseau Transition Hauts-de-France) ; Collège des transitions sociétales * François-Xavier | Wazemmes en transition | Motivé. Constitution en association en format collégial (parité). Début juin réunion entre anciens (sept 2022) et nouveaux pour démultiplier les actions. * Elsa | Templeuve en Transition | apéro-bilan d'une riche année, 1 rue aux enfants le 11 juin ## 2. Comment élaborer un véritable espace de co-construction avec les élus sur les enjeux du territoire ? > [Co-développement](https://cecodev.fr/codeveloppement/) situation proposée par le tiers lieu l'Hermitage Jean expose la situation et la problématique. Grand domaine de 30 Ha, sur 3 communes/hameaux Accident de transmission en 2015 (existe depuis 1950) Population qui ne veut pas d’un CADA, risque de vente à la découpe, ou d’abandon Site historiquement source de défiance car ancien sanatorium, considéré comme fermé au public, à éviter. Quoi faire de ce lieu ? Un espace de régénération Un risque majeur est appréhendé très tôt : ce foncier est un enjeu stratégique majeur Une grande question : projet traditionnel de mobilisation citoyenne OU on privilégie la négociation et la sécurisation du foncier ? Mise en place d’un projet citoyen autour d’un financement participatif Dès le départ, processus utilisant des éléments de langage, outils, procédés de mobilisation en ligne. Thématiques que nous souhaitions mettre en avant : - Structure foncière de 4ha de terres maraîchères… - Agroécologie (bien produire pour bien se nourrir), - Transition des bâtiments (énergie, modèles économiques), - Vivre ensemble à l’intérieur et plus largement, - Rapport à la souveraineté numérique Collectif eco-responsable qui prend un foncier mais pas de demande de licence Feuille de route écrite avec une cinquantaine de personnes Intérêts général / Intérêts d’entrepreneurs / Entreprises / Structures associatives ouvertes En lien fort avec une Association de consommateurs (Graine de vie), qui porte l’AMAP - Claire responsable. Aujourd’hui : 30 personnes sur le site, 8 structures dont 6 entreprises Une entreprise qui va bientôt reprendre la gestion du foncier Les habitants de ce territoire ont peur de ce site : Hôpital pour malades de la lèpre, ONG assez discrète, Site considéré comme fermé Actuellement : Café-cantine, licence IV Forêt comme lieu partagé (trail, autorisations de chasse 4 fois par an) Défiance des élus qui ont peur que ça leur coûte cher Même si dispositifs/financements nationaux de soutien au tiers-lieux sont enclenchés Erreur depuis 6 ans : être trop déterminés à ce que ce projet émerge selon notre idée du projet Question de la défiance est au centre On est passés en force Son avenir dépend de la manière dont on rééquilibrera et où on restaurera de la confiance Comment contribuer à élaborer un espace de co-construction avec les élus ? Comment recréer de la confiance ? ### Questions Qui sont les élus ? : D'abord une partie du conseil municipal progressif Bureau exécutif de l'EPCI Territoire LR en train de glisser RN - population ouvrière Est-ce que par rapport aux projet sur le site (ferme, café, ...), il y a des habitants qui sont impliqués (consommateurs, acteurs, ...) ? Quels sont les liens ? : Sur 750 habitants, beaucoup d'habitants sont impliqués (AMAP = villageois), sur la micro-ferme on a 30 à 40 habitants ; sur le café 40/50aine d'habitants = 250 à 300 habitants qui connaissent et n'en ont pas peur. Hostilité : 50 à 100 personnes, mais pas de manière explicite Sur les 30 personnes qui travaillent sur le site, où est-ce qu'ils résident ? Proches ou assez éloignés ? : Moitié plutôt relativement proche, moitié relativement éloigné. Sur la défiance des élus, est-ce que vous avez pris le temps de dialoguer avec des élus ? Est-ce que certains avec qui vous avez pu dialoguer dans un discours de vérité ? La défiance repose sur quoi ? : Difficile à saisir car le site est associé à + 50 ans d'histoire. Question foncière est un sujet pour les élus: un foncier d'intérêt général en partant d'une démarche collective peut effrayer. Crainte d'une intention politique ou électorale au final Autrèche est rentable pour l'EPCI, car peu de dépenses. Culture de projet parisienne, lève 100k euros. Mais crainte d'un coût ultérieur pour la commune et l'EPCI Recrutement d'une cadre compétente qui était à l'EPCI auparavant. Sujets choisis n'étaient pas des sujets de préoccupation. Avez-vous pensé à recourir à des tiers de confiance ? Enjeux, besoins et aspirations des habitants de 5 à 30 km ? : Les tiers de confiance se manifeste au fur et à mesure : pdt de l'AMAP, chasseur... une dizaine de personnes qui sont aujourd'hui des tiers de confiance et amènent à créer des espaces de ??? Candidat pour être un "espace de vie sociale" - CAF Structures ? : APES est venu Réseau Transition Hauts-de-France On commence à être mûrs pour créer un dialogue réel avec les élus. Les habitants découvrent progressivement la possibilité de s'approprier le lieu pour leurs propres évènements. SCI > SCIC en foncière - partenaire de développement : Accompagnement par Finacoop Quelle est votre dynamique évènementielle ? : Brocante, trail, ... Autour du café et de la forêt Autour de la consommation responsable La Région Hauts-de-France soutient le projet ### Reformulation de la question Quelle stratégie devons nous adopter : continuer à foncer tête baissée ? ou construire les conditions d'une alliance ? et comment ?** ### Pistes "Moi à ta place, je..." Samuel : montage d'un groupement d'intérêt public, pour redonner la main au territoire. Reconstruire un lien avec les habitant-es. En allant vers la SCIC avec la gouvernance partagée Charly : continuer à foncer tête baisée. Car vous avez la force, vous créez de la valeur. Pascale : les 2 ne sont pas incompatibles. Foncer tête baissée et voir pour des alliances possibles. Alexis : je prendrais le temps car l'Hermitage est installé, a des projets, de la visibilité et de la reconnaissance. Prendre plus le temps de comprendre ce qu'il se passe. Faire appel à un tiers de confiance. Territoire pas forcément prêt Prendre le temps car vous avez 50 ans devant vous Si on veut faire de la coopération, ça ne peut pas se faire sans la collectivité, mais en même temps les collectivités sont des co-locataires Ecoute active & Dialogue territorial (méthode déposée) Je réfléchirais à qui sont mes alliés? Des alliés insoupçonnés? L'EPCI a peut être de la défiance car ce que vous faites relève de leur mission et l'EPCI ne le fait pas. David : j'essaierais de réécrire l'histoire, les blocages, les freins, pour avancer avec des approches de résilience: arrêter de faire avancer ce qui bloque, faire avancer des nouveaux sujets plus intimes et faisant consensus avec les élus François Xavier : Retravailler le projet avec les habitants car cela n'a pas forcément été fait Habitants du territoire qui peuvent indiquer des besoins et peuvent être sensibles aux questions de la transition Faire de ce lieu une maison commune Elsa : inviter un interlocuteur de l'EPCI avec un allié commun (expression des craintes) --> dialogue de vérité Barthélémy : foncer mais pas tête baissée, toujours être dans l'ouverture, le dialogue, l'information sur ce qui est fait. Proposer un rôle, une place aux élus; ont-ils une vision synergique ou de simple cohabitation? Guillaume : avancer mais pas tête baissée, relever la tête, aller vers des projets permettant aux locaux, acteurs ou non du projet, de mieux se connaître projet trop avancé pour reculer ou faire une grande pause. Antoine : réalisations faites bluffantes. Continuons à progresser le temps joue à votre faveur. Laisser le temps aux esprits d'évoluer autour de vous. Partager ce que vous avez fait avec d'autres tiers-lieux. ### Plan d'actions, prochains pas de Claire et Jean : Claire : Notion de co-locataire est intéressante : question de l'écoute active, du dialogue individuel Mûrs pour reprendre ce dialogue, être à l'écoute sans rien avoir à défendre Faire un bilan des 6 années avec les gens qui sont sur le territoire Continuer à faire, mais pas tête baissée Résilience : quelque chose qui renaît, mouvement perpétuel d'action et de création Tout en soufflant Information plus régulière sur nos actions, notre avancement, nos difficultés peut-être Reprendre l'identification des alliés (travail porté par Jean) Peut-être aller vers l'Aisne Jean : Remerciement pour les contributions apportées Charge mentale très forte sur ce projet, personne avec qui je le partage le plus est Claire Président de l'EPCI : aller le voir et on a tellement de choses à partager ! Risqué ? Paradoxe à gérer. On va aller vers et en même temps on va faire preuve de maturité. Notion du tiers de confiance. Mission de médiation. L'effet de bande : ils le font donc on va le faire aussi, mais en fait n'y arrivent pas car pas de moyens et pas de savoir faire. Il faut tenir, le temps va faire son oeuvre, mais il faut agir. Se mettre à disposition, être à l'écoute, ... ### Comment vous repartez ? Ou ce qui vous a marqué ? Pascale : merci parce que j'ai pioché des idées en même temps Guillaume: projet riche, et révélateurs d'obstacles auxquels nous seront tous confrontés du fait des visions différentes sur la transition David : étape forte, instant de vérité, des questions qui se retrouvent et qui peuvent être confrontés avec d'autres territoires Claire : méthode intéressante Charly : Richesse des échanges Jean : confiance/transparence favorisée par l'animatrice et la méthode --> apport d'idées ET d'énergie ## 3. Attentes pour la prochaine rencontre des collectifs le 19 juin 20h30 à 22h30 en visio Guillaume : point d'étape sur le mouvement régional des transitions (évolution, actions communes, les grands présents, les grands absents?) Samuel: mise en avant/capitalisation des échanges en visio Elsa : Merci d'informer les membres de vos collectifs de cette date !