322 views
# Synergie numérique pour les alternatives - 12&13 mai 2017 - Prise de notes :::warning Voir les informations de la journée : https://hackmd.lescommuns.org/s/SyQs8eaWQ ::: ## Participant·e·s : * Maïa Dereva * Simon Louvet * Vincent Calame * Ioana Valero * Jon Richter * Victor Vauquois * Vincent Calame * Sébastien Falque * Lorenzo Favia * Pierre Pham-Phu * Yannick Duthé * Julien Lecaille * Vincent Jumeaux * Jean-Baptiste Le Dévéhat * Analia Hanono * St Quentin en Yvelines - Patrick Penicot * Nelson SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS APPARAÎTRE SUR LES PHOTOS DE LA JOURNÉE, METTEZ VOTRE NOM ICI : Jon Richter, Vincent Jumeaux Prise de parole de Lune à propos de Freebip https://www.youtube.com/watch?v=sEsnLCDyzJ0 (appli android play store) **10h35 Animation : quels sont les fonctionnalités de l'outil idéal pour trouver une alternative près de chez soi ?** Cible des besoins dessinée au sol, chacun·e exprime son besoin et les autres personnes se positionnent plus ou moins près du centre de la cible pour exprimer s'il/elle trouve que ce besoin est important à traiter aujourd'hui. 5 ateliers principaux ont été définis pour démarrer la journée : * **Interopérabilité / Naviguer entre les différents types de donnés** : Lorenzo, Jean-Baptiste, Guillaume, Ioana, Analia Hanono * **Convaincre les producteurs de données de partager** : Vincent Calame, Victor, Olivier, Claude * **Gouvernance de la taxonomie** : Julien, Yannick, Alain, Vincent Jumeaux * **Comment atteindre le grand public ?** Pierre, Benoît, Sébastien, Nicolas * **Découpler les données de l'interface** : Jon, Lune ## Ateliers du matin - prise de Note ### Atelier "accessibilité au grand public" (ateliers sur la place publique + outil ergonomique) Nicolas, Pierre, Benoît, Sébastien, puis Lorenzo * se connecter au [Groupe de facilitateurs](https://www.facebook.com/groups/102831306946925/) (fb), MOOC Les Colibris Université du Nous * Kit d'organisation d'ateliers : pour faire de la carto participative, mais aussi pour faire découvrir la démarche, l'outil ( le kit cible les points difficiles de la démarche participative neutre autant que permet de comprendre la démarche ) * exemple : prendre une ou plusieurs photos lors de l atelier (post-it, etc ...) -> image map avec liens HTML pour alimenter l outil de recherche/stockage des connaissances * exemple de Nicolas (occupy) : photos de cartos urbaines (physiques ?) et identifier des ressources (ou problemes) sur les cartes -> fait une video apres l'atelier, reporte les données dans QGIS puis l'importe dans https://carto.com/ * il y a des methodes et assoces qui existent, exemples : * http://ppgis.net * 7 milliards d'urbanistes (Alain Renk) * Lorenzo : importance de la facilitation, de l ecoute, du corps * Idee d organiser des ateliers sur la place publique ("In Real Life"), ou de proposer le kit méthodologique à des acteurs organisant des événements publics (exemple : [village] Alternatiba, collectif citoyen) pour * collecter les alternatives (faire connaitre son alternative - de facon ouverte a tous) : * rencontrer des gens pour * valider ton alternative (cf valider des lieux sur openstreetmap) s'associer ou échanger sur ton alternative * faire connaître les alternatives existantes, ou répondre à des question en direct en s'appuyant sur l'outil en mode recherche * Question : quel public veut-on toucher ? * Publics relais/engagés (membres des associations, citoyens engagés, etc.) : * c'est à eux que s'adresse le kit * il y a un processus de formation et d'essaimage à mettre en place * question : **comment réussir une modération/validation, éventuellement distribuée des alternatives saisies par les citoyens** * réponse triviale : si information saisie en atelier place publique (facilité), modération positive (premier niveau) * Grand public / tout le monde / n'importe qui : importance de la facilitation pour se former / transitionner / parler sans se taper dessus * Public difficile / inaccessible : certains quartiers sont des déserts d'alternatives (et de services publics / culturels : il est important d'aller voir ces publics, de tester le kit auprès d'eux * Idée de l ergonomie de l outil accessible a tous * fonctionnalités pour le grand public : * souci d'avoir un outil attracitif, pédagogique, ergonomique, beau (design), interactif, ludique * besoin d'avoir une "hot line" l'outil (et pour le kit) * pouvoir poser son désir / son envie * recherche géographique * recherche par mot clé, avec suggestions * recherche par un nombre limité de clé (types d'alternatives, thèmes) * pouvoir filtrer à l'issu de la recherche pour limiter à nouveau les résultats * présentation avec une clarté de repérage (types d'alternatives, thèmes) * pouvoir naviguer de proche en proche, en suivant les liens * pouvoir visualiser un réseau de liens * fonctionnalités pour les porteurs d'alternatives ou référents associatifs : * pouvoir saisir facilement son alternative * pouvoir télécharger le kit, accéder à ressources pour se former (des webinars, moocs) * pouvoir contacter la hot line * un formulaire minimal : "je" propose "ça", "ici", à "tel moment" : mais comment le modérer/valider ? et le formulaire lui-même pose des questions techniques ( notamment sur la gestion des événements ) * réponse triviale : si information saisie en atelier place publique (facilité), modération/validation positive (premier niveau) Idées : recenser les acteurs, intermédiaires. Penser le qui avec le comment Attention : c'est difficile d'imposer un kit (entretien guidé) ### Atelier "convaincre les producteurs de données" Participants: Vincent, Victor, Claude, Olivier **Tour de table sur perception du sujet :** * VC: comment convaincre les producteurs de données, qui font eux-mêmes leurs cartes, de partager leur données sous une forme ou une autre * Question: comment on prend contact avec eux pour leur dire "votre carte est super ! comment on fait pour la récupérer et la partager plus largement ?" * Résultat attendu idéal : avoir rédigé le courriel type à envoyer un producteur de données * VV: a déjà contacté 30-50 producteurs de données, et a donc déjà un courriel type au besoin * Façon dont ils les convainquent (et les médias sont déjà approchés) : valoriser ce que font les ONG => "on fait leur job" * Acteurs plus difficiles à convaincre: les référenceurs de données (Communecter, Semeoz ...) puisqu'il y a un enjeu de gouvernance * ***Maïa** : Euh, il doit y avoir confusion, Semeoz est non seulement OK mais a participé à la campagne de contact des producteurs ?? Ou la phrase est mal tournée ?* * ***Tibor** : :) , encore une phrase réduisant l'ouverture totale de Communecter qui a déjà toutes sa data et son code ouvert, qui a tout proposé a la plateforme des alternatives en juillet, puis sept et enfin nov 2016, le pb de convaincre n'est pas de notre coté mais du leur. ils préfèrent refaire tout ce qui existe deja et donner une image de fermeture aux autres projets. Quand on est pas présent, on peut pas se défendre, donc on se tait et on avance sur du concret, il n'y a que ca de vrai.* * ****Maïa** : J'avoue ne pas comprendre non plus : Communecter comme Semeoz sont en open-data.* Communecter à réalisé un devis pour la Plateforme Web Des Alternatives comprenant une base de donnée dédiée interconnectable à la base de donnée principale de Communecter. PWA a du mal à ce décider sur le sujet et explore d'autres possibilités comme une base de donnée décentralisée dans les standard du web sémantique utilisé par un web-component autonome de visualisation/recherche.* * *un devis car PWA a choisit de faire un silos maîtrisé par une communauté plutôt qu’édité par les propriétaires de la donnée. Les outils de Communeter sont présent et proposé à PWA en libre accés depuis juillet 2016. Mais le choix de tout refaire et appeler ca différemment était le votre, ce ne sont pas des choix communautaire mais individuel. Je n'irais pas plus loin, mais arreté de donner des fausses idées sur des pads publique.* * *Oui, je ne cache pas que c'est un silo dont la gouvernance est ouverte à tous les fournisseurs de donnée et tous les partenaires techniques, ce que Tibor appelle une communauté. Pour être plus précis, le comité de rédaction va créer des synthèses pour les alternatives qui portent le dissensus ou un grande quantité d'avis divers et ce sont ces données qui sont une silo. L'outil d'agrégation et de visualisation n'est pas un silo puisque aucune données ne vont être créé dessus car uniquement agrégées. Il est vrai que les données produites par la "communauté" seront mis en avant par rapport aux données des partenaires mais pas de production de données si cela n'est pas nécessaire. Il est également vrai que nous nous autorisons la modération et de marquer des données des fournisseurs comme non référencé sur PWA. Encore une fois ce comité de rédaction fait parti de la gouvernance et est donc ouverte aux fournisseurs de données et aux partenaires techniques.* * *Nous ne voulons pas refaire tout. : l'interface de communecter mis à disposition branché sur une base de donnée dédiée Communecter était notre choix n°1 . notre exploration actuelle serait basé sur des outils du web-sémantique et des bases de donnée distribuée standards et un web-component basé sur leaflet, Umap, la nouvelle carte des colibris (sortie en sept), de communecter et d'autre outils open-source basé sur leaflet.* * *ce n'est pas des interfaces CO dont je parle, mais de tous les outils de gestion de flux, de traduction semantique éxistant dans CO produisant déjà tous les résultats qu'aimerait faire le bus sémantique.* * *Si je ne m'abuse, ces outils sont dédiés à injecter des données dans la base principale de Communecter ce qui n'est pas notre priorité. C'est pour cela que nous avons demandé une base de donnée dédiée. Je précise que les données de PWA seront 100% open-data et interconnectables nativement avec la base principale de Communecter puisqu'elles partagent la même ontologie et la même technologie (les votres). Vous avez toujours dit que les base de donnée décentralisées était des votre road map..* * *Je ne cache pas que le bus sémantique , que je développe, qui peut prendre des données n'importe ou et les injecter n'importe ou, est un projet qui à vocation à être commercialisé ou plus exactement le volume de traitement dans le cloud puisque c'est un outil open-source. Je pourrais également vous demandé pourquois vous n'avez pas recherché à créer des coopérations sur ce bus étant donné que je suis hyper-motivé et que j'ai démontré à plusieurs reprise que l'outil fonctionne et que c'est outil dédié à cet usage. C'est vrai que j'ai privilégié son usage dans le projet PWA qui est un très bon terrain d'expérimentation mais cela ne remettait pas en cause l'usage de Communecter, seulement de se passer des outils d'agrégation proposés.* * *Ces outils servent a être consultable via l'api, sous de nombreux format, l'api et les traducteurs sémantique serve GEOSS et tout ceux qui souhaitent utiliser la data. Pour répondre à ta question avant d'avoir commencé ton outil tu nous a demandé un démo, de ce qu'on avait de fonctionnel et de ce qu'on allait faire, et ton choix était de recommencer. On a cherché la coopération pour la communauté Alternatiba et celles des communs , puisqu'on y est très actifs et surtout on a pas arrêter d'essayer de vous éviter de refaire la roue et de joindre nos force et mutualiser nos énergies, mais effectivement on ne pensait pas découvrir, un projet uniquement personnel et commercial. * * *Je ne te permet pas de dire que c'est "un projet uniquement personnel et commercial". C'est un outil open-source qui sera installable en docker, clef en main et gratuit. C'est le volume de traitement dans le cloud (sans installation) qui sera payant passé une certaine limite. Les services qui entourent le produit (formation, assistance, infogerance, sous-traitance, réalisation de composant spécifiques) seront également payant. Cela colle à la stratégie du plus grand acteur mondiale de l'open-source qui a réussi à valoriser l'open-source : red hat.* * *Concernant votre démo, au moment ou elle a été réalisée j'avais déjà le prototype du produit qui remplissait les mêmes fonctions que vous et vous le saviez. [correction : la géolocalisation n'était pas développé]* * *On a pas les meme souvenirs, la démo date de juillet 2016 tu ne nous avais rien montré, c'est probablement pour ca. Tu as construit ton proto sur les datas structuré provenant de Alternatiba Réunion et ensuite Nantes car pas assez formé, ton géocadage est tout récent , enfin bref. C'est pas honnête ce que tu dis.* * *Il n'y a effectivement pas eu de démos dans l'autre sens. Erreur de ma part. La géolocalisation ne devait effectivement pas être encore développée et je ne tiens pas à jour mon backlog assez précisément pour avoir la date du dev mais cela était fait au moins depuis le 10 Décembre.* * *Bonjour, ce reglement de compte sur un hackpad public qui nous envoit une palanquée de mails est puérile et du plus mauvais effet. Le sujet c'est la convergence numerique et chacun, en particulier ceux qui ne sont pas aussi avancés que Communecter et PWA, devra mettre de côté son ego et une partie de sa roadmap si nous voulons progresser. Julien a créé un Loomio qui me parparaît plus adapté piur le débat, et pour le reste il y a le téléphone. Et pour finir sur une note plus amusante : j'ai salué Victor sur un trottoir du 12eme ce matin, qui ne s'en ai pas aperçu car il etait absorbé par son smarphone, peut-etre perdu dans ce hackpad... une occasion perdue pour un échange, meme court, dans la vie réelle ; -)* * ***Maïa** : C'est d'autant plus regrettable que la journée a été très constructive et que, vue le côté absurde de cette phrase, il s'agit forcément d'une erreur de transcription...* * **MESSAGE MAIL DE VICTOR** : *Hello toutes et tous,* *Bon, après plusieurs essais je n'arrive ni à me connecter à hackpad ni à (re)créer un compte, le mien ayant apparemment disparu, bref : je ne peux que lire et pas écrire. Quelqu'un pourra-t-il/elle mettre ma réponse (suivante) dans le pad ?* *Rapidement : La formule "Acteurs plus difficiles à convaincre: les référenceurs de données (Communecter, Semeoz ...) puisqu'il y a un enjeu de gouvernance" est en partie fausse et en partie mal tournée, je n'ai pas du tout dit ça, désolé de la confusion !* *Fausse parce que pour ce qui est de Communecter et de Semeoz vous suivez le projet depuis le début, êtes dans le groupe (et comme tu le soulignes Maïa participant même aux prises de contact), et bien sur plus qu'invités à faire partie du comité de modération et à l'organisation de ce projet comme n'importe qui d'autre.* *La difficulté que l'on a évoquée dans le groupe et mentionnée peut exister dans le cas où le référenceur de données le fait sur des formats propriétaires (et il y en a, à vocation mercantile ou même juste associative). Dans ce cas là, effectivement les enjeux ne sont pas les mêmes et il y a, on l'a constaté, plus de difficultés à convaincre (ce qui répond au point suivant dans le pad) ces référenceurs de travailler à une intégration aussi forte qu'un partage direct de nos données respectives ou une interface et comité de modération communs. Mais on y travaille et le but de l'atelier était justement d'en discuter, on mentionne plusieurs pistes dans la suite :).* *Sur le reste du débat bus sémantique & communecter, je rejoins Sébastien - et d'ailleurs désolé Sebastien de t'avoir, je suis (trop) souvent accaparé par mon smartphone, mais on se reverra sans doute bientot dans le 12e à l'amap ou ailleurs :).* *Pour conclure également : j'ai déjà dit que je le ferai mais là je sors d'un tunnel d'autres activités hyper intenses, je vais pouvoir me mettre dès la semaine prochaine au listing précis des acteurs contactés et/ou impliqués dans le projet de PWA pour pouvoir avancer sur la charte, la taxonomie finale et le comité de modération. Bien sur, vous êtes toutes et tous conviés à ce travail se synergie s'il vous intéresse ! Bonne journée et à la prochaine, Victor* * *Je rebondis sur le propos de Victor pour faire mon mea culpa. J'ai pris ces notes à la volée sans tout relire. Assez nouveau sur ce sujet, j'ai confondu dans ma prise de notes les référenceurs de données qui ont un intérêt à fermer leur communauté et leurs données pour des raisons marchandes par exemple, à d'autres qui ont lancé un peu des initiatives de référencement dans un mode ouvert et sont totalement partie prenante voire animateur de cette convergence plus large. J'aurais dû prêter attention à clarifier cette distinction dans ma prise de notes, et vous prie d'excuser toute l'agitation que cette erreur a soulevé.* * Enjeu pour "la Plateforme web des alternatives" : arriver à convaincre ces référenceurs *Les convaincre de quoi ? idem, si par réferenceur il est question de Communecter ou Semeoz, ils sont en open-data.* * CH: Colibris viennent de créer une carte de leurs "oasis" (habitat participatif) qui référence aussi d'autres projets d'habitat participatif que les leurs * d'une manière plus générale, PCEM est dans un mouvement de rassemblement baptisé "les Jours Heureux", dans lequel Alternatiba, la FPH et Utopia sont par exemple impliquées * idée plus politique de conscientiser les citoyens sur la force des alternatives * OS: coeur du sujet : Concept : Personne, Processus, Plate-forme. Besoin d'un coût zéro pour participer à une plate-forme. Plusieurs façons de les convaincre : adapter la "proposition de valeurs" au type de participation * Répondre au besoin d'améliorer la gestion interne. (exemple de la gestion des évènements) * Afficher sur des cartes publiques d'une site d'une organisation les activités d'autres acteurs (interopérabilité dans les deux sens) * VH, sur la plateforme web des initiatives * ont déjà un outil de "bus sémantique" qui permet l'interopérabilité * ont commencé à travailler sur une gouvernance et une taxonomie commune * exemples d'échec: * des entreprises dont c'est le marché: vendre ces données aux utilisateurs de leur appli * des dimensions identitaires: des peurs d'être "gouvernés" par d'autres **Freins :** * peur concurrentiel * frein interne: * les équipes de communication car payées pour valoriser de manière unique leur organisation et défendre leur spécificité * avis contraire: la structuration des réseaux sociaux amène à devoir agréger un nombre maximum de relais autour d'une campagne pour maximiser l'impact de cette campagne, dont au contraire les communicants conscients de cette nouvelle peuvent être des soutiens pour convaincre ces organisations * les directions : si on leur montre que le partage des données apporte plus qu'il n'y a à perdre * complexité et crainte de surplus de travail * solution au frein: * utiliser les formats bruts des organisations * inciter des processus de mise à jour, mise en forme et nettoyage de leurs données * inexistence de données structurées propres prêtes à utiliser * crainte d'être affiché avec des producteurs de données dont on ne partage pas les valeurs * solution au frein: il doit y avoir une gouvernance pour décider quel intermédiaire peut partager ses données dans la base décentralisée, et une charte en faisceau d'indices pour orientier de manière objective la décision * question de la modération * 3 niveaux de filtre possibles * avant d'intégrer la base * avant d'être mise à disposition à l'utilisateur * par l'utilisateur * risque de perte de la maîtrise de la donnée * diversité et multiplicité des acteurs qui dont des données à partager * frein à l'exhaustivité **Opportunités pour les orgas :** * diffuser et médiatiser ce qu'elles font * exprimer qu'elles sortent d'un isolement et qu'elles travaillent avec d'autres * structurer leurs informations internes si rien n'existe pour l'heure **Typologies d'acteurs à convaincre :** * recenseurs de données à but non-lucratif * recenseurs de données à but lucratif * porteurs d'alternatives * médias alternatifs (Reporterre, Bastamag ...) ### Atelier "Gouvernance de la maintenance et du cycle de vie du logiciel" Présents : Alain, Julien, Vincent, Yannick Le mot "logiciel" n'exprime pas une technologie spécifique mais une logique d'organisation. 1. Qui participe à la gouvernance ? Tout public ou Droits spécifiques pour certaines personnes Alain et Vincent sont pour faciliter l'accès à un maximum d'utilisateurs finaux Questions à gérer : contrainte de gouvernance, modération 2. Toutes les fonctionnalités doivent-elles être liées à cette gouvernance ? 3. Choix d'une autorité centrale ou pas ? **Liste des fonctionnalités possibles** (Chacune de ses fonctionnalités sera soumise à un mode de gouvernance particulier) | Types | Degré d'ouverture | 1 : ouvert | 5 : fermé | | | | --- | --- | --- | --- | --- | --- | | Personne | Julien | Vincent | Yannick | Alain | Simon | | Taxonomies/ontologie/catégorisation | 3 | 1 | 1 | 3 | 2 | | Hébergement/serveur/base de donnée | 5 | 3 | 4 | 4 | 3 | | Choix des architectures techniques/technologies utilisées | 4 | 4 | 4 | 4 | 4 | | Format des données (technique) | 3 | 4 | 3 | 2 | 1 (pas besoin) | | Organisation sociale | 1 | 1 | 1 | 3 | ? | | Licence/modèle économique | 1 | 1 | 2 | 3 | 1 | | Convention : ergonomie/UX, option par défaut | 3 | 4 | 2 | 1 | 2 | | Garantir l'actualisation/qualité des sources de données | 1 | 5 | 2 | 3 | 3 | Liste des modes de gouvernance possible 1. Dictature bienveillant 1. Dictature autoritaire 1. Vote démocratique majoritaire 1. Comité élu 1. Unanimité voté 1. Consensus 1. Consentement 1. Stigmergie 1. Holacratie/sociocratie - Gouvernance distribuée (par sous-groupes) 1. Jugement majoritaire Logiciel libre ou propriétaire ? Logiciel centralisé ou distribué, quel modèle des alternatives appliquées ### Atelier "navigation de proche en proche" Présents : Lorenzo Favia, Jean Baptiste, Guillaume Rouyer, Ioana Valero, Analia Hanono Tour de table Ioana : mase critique pour traiter la donnée JB : VAVM (Vivre autrement en Vallée de la Marne) Problématique de catégories : catégorisation sans dénaturaliser la richesse de chaque initiative" Analia Hanono : représentation de la donnée concernant les liens, les relations, les interactions plus que d'avoir seulement des points. Guillaume Rouyer : carte des grands voisins. Dans la transition, la catégorisation s’articule sur son (niveau) impacts & le biens communs associé Croiser des éléments non homogène pour trouver des informations. Exemple : Géo + Thème + Acteur Ioana : ontologie de "proche" * proximité physique * proximité de thématique * proximité d'acteurs * proximité de serveurs : par le biais de la standardisation de la sémantique. Propositions sur la carte des Grands Voisins : carte d'un réseau d'acteurs 1. Modélisation vivante d'une ontologie des interactions des Projets, Acteurs, Idées et Ressources 1. Application qui combine la carto geo et la carto sémantique pour naviguer entre différents univers d'une forme plus complexe. 1. Possibilité de modifier la carte initiales des Grands Voisins par une carte géo (UMAP par exemple) Sémantiser les données dans un standard (langague RDF, vocabulaire FOAF ou autres...) offre une certaine proximité par les liaisons offertes par ce modèle. Ioana : exposition de visualiser tous nos données. comment on gère la transparence de tout ce qu'on fait? JB: dynamique de liaison : Base de données existante vs base de données qu'il faut créer pour nous relier. ### Atelier "découplage des données et de la présentation" ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lescommuns-org/uploads/upload_8d32192b798f8669fe63150791178a32.jpg) Lecture : La finalité est un outil pour l'utilisateur lambda, pris entre le réel (humanité, environnement) et le virtuel (données numériques) Quel est le point de départ, qui relie chacun à l'ensemble : le besoin Comment accéder, restituer, nourrir ## 14h45 : tour de partage des ressentis par rapport à la matinée Intervention de Jean-Marc Vanel : il existe une technologie simple, sans tables, "à plat" mais elle ne se déploie pas à cause de l'inertie culturelle des développeurs qui ont des habitudes (Json, SQL, etc...) ## 14h55 : restitution des ateliers du matin ### Convaincre les producteurs de données Le point de départ important c'est qu'on a imaginé le système en portant l'accent sur des intermédiaires. Il existe déjà beaucoup d'activités de référencement, beaucoup de producteurs de données. On ne va pas chercher à travailler à ce sujet de la saisie mais juste mettre en commun des intermédiaires. Comment les convaincre ? **On a recensé 4 types d'acteurs** * recenseurs de données à but non lucratif, * à but lucratif, * des porteurs d'alternatives, * des medias alternatifs **Travail sur les freins** * peur concurrentielle * complexité, crainte de surplus de travail * inexistence de données structurées * crainte d'être affiché avec des producteurs de données dont on ne partage pas les valeurs (harte pour objectiver les critères) * risque de la perte de la donnée publiée * diversité et multiplicité des acteurs **Opportunités** * diffuser et médiatiser * sortir de l'isolement * avoir un système interne efficace ### Atelier Gouvernance ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-lescommuns-org/uploads/upload_444b97154aabdb4e5110ac1ac3a27c6c.png) Propositions de mode * Holacratie : Les plus actives décident avec des cercles spécifiques en consentement (c'est une gouvernance distribuée) * jugement majoritaire : tout le monde donne son avis sur tout **Comment** décider : la décision se prend avec des propositions de décision (pour aller jusqu'au bout) Exemple de sujet de prise de décision : Modération des contenus . On pense que la question des droits d'accès à toute fonction est **la** question centrale et transversale de la gouvernance ### Navigation de proche en proche Lorenzo, Jb, Ioana, Analia Hanono Il est difficile de modéliser des liens de proche en proche, sans avoir des données liées. Un cas d'usage permettra de modéliser cette navigation. Navigation qui doit être simple, dans un univers complexe... Catégorisation et enjeux : social, environnemental, commun Types de proximité : géo, thématique (communauté, centres d'intérêt), réseaux d'acteur, entre serveurs... Exemple : a Genève, enjeu sur l'autonomie, c'est dur dur ! Tension entre l'autonomie, la liberté et la reliance... Exemple : cartographie des grands voisins, comment le projet Ecosystème Emergents peuvent prendre appui sur le projet des grands voisins. Mode de gestion des infos distribuées, besoin d’interconnecter les données déjà existantes Exemple : avec le site de Volumes, qui pourrait effectuer le même travail ... Réflexion entre interopérabilité, centralisation, besoin d'utiliser les ontologies existantes (FOAF) pour sémantiser d'abord les données existantes. Agrégation des ontologies existantes. Folksonomies : agrégation des taxonomies utilisateurs. Mettre en lumière la diversité. Il faut trouver des justes milieux... entre la sémantisation top-down et la folksonomie Débat intéressant à continuer dans un futur atelier. ### Découpler les données Explication du dessin qui a été réalisé. L'internaute est actuellement perdu au milieu des données (en bas à gauche) et des communautés (en haut à droite) Comment accéder, comment nourrir, comment catégoriser, tout en s'adaptant à l'utilisateur, à son envie, à son langage, à son expérience ### Atteindre le grand public Quels ateliers faire pour le grand public Fond de carte sur lesquels les utilisateurs peuvent ajouter des données. Soit en papier, soit numérisées. Comment organiser ces ateliers ? Faire un kit simple et présenter une démarche de collecte Un minimum de formation pour être efficace et pouvoir alimenter rapidement une interface numérique S'appuyer sur l'ensemble des associations du mouvement de la transition Que faire d'infos récupérés depuis une interrogations de simples citoyens dans la rue Doit-on contrôler ces restitution Exemple : KAWA (kit) A quel public on s'adresse ? Faut-il aller vers des publics plus "désertiques" en forme d'alternative ? Recenser des collectifs qui font déjà ces récupérations. Centres sociaux, etc... Ioana : Plutôt que de faire des kit, aller voir des collectifs qui le font déjà et apprendre avec eux... Analia : quid de la gouvernance ? Les données restituées peuvent être influencées par la méthodologie utilisée par les animateurs. Benoit : Reprendre les méthodos de certains facilitateurs dans les groupes de démocratie politique. Quid du MOOC ? Avoir une hotline pour répondre aux questions des animateurs Attention aux récupérations Permettre aux personnes de découvrir les alternatives existantes, d'en ajouter, et de se former en même temps à la méthodo. Interface ludique, accessible Vincent C : A eu l'impression que dans plusieurs ateliers, il était question d'un logiciel, alors qu'il préférerait entendre parler d'une galaxie d'interfaces sur des données distribuées. Yannick : le terme de "logiciel" est ambigu, il faut en effet penser qu'il y aura une infinité d'interfaces possibles, du moment que nous avons des données ouvertes. Sur l'interopérabilité, se référer à ce qu'il y a de plus standard schema.org : utiliser en priorité les modèles sémantiques définis par consensus **Objectif** : on cherche à viser une interconnexion de bases existantes ( = un archipel)...on ne duplique pas, on ne scinde pas ## Les ateliers prévus (qui ne se sont pas tenus) * Gouvernance * Ontologies * Comment découpler l'interface et les données ? * Recenser les acteurs * Kit de cartographie ## Atelier "Comment le processus de synergie se poursuit ?" **Constats :** * Chacun a son propre agenda et sa trajectoire sur son initiative * Les ressources sont limitées et l'intérêt pour la synergie différent * Déjà c'est bien qu'on se voie régulièrement et qu'on fasse le point **Propositions :** * chacun partage la vision de là où il va * chacun partage les événements où il participe **Questions de financement ** Appels à communs ? répondre collectivement à des dossiers **Bus sémantique :** évolution du bus sémantique est un des éléments sur le projet **Quels sont les choses ayant un intérêt pour le projet de synergie ?** * Sébastien Falque, envies * proposer aux utilisateurs de ShareVoisins d'accéder aux alternatives près de chez eux (en se connectant sur le bus sémantique) * mettre à disposition du collectif ses compétences en matière d'API et de recherche * Vincent Calame * coder et faire connaître son logiciel (scrutari) * envie d'inclure scrutari dans un truc plus vaste * Olivier Sarrat : * équiper le mouvement Utopia d'un carnet d'adresse geolocalisé des membres, événements, et groupes locaux d'ici la fin de l'année (et connecter au bus sémantique) * chercher à aider les orgas à améliorer le fonctionnement interne pour partager les données * Julien Lecaille * Eclaircir le modèle économique et de gouvernance de la Roadmap de Communecter Besoin d'un composant central représentant la dynamique de Synergie qui ait une API ? Documenter clairement les API existantes (format, localisation) Plutôt un standard central en matière de décentralisation Pool de bases : ça supposera que quelqu'un fasse un choix de base On ne permet pas un accès simple pour une organisation qui aurait juste des besoins simples Pas de budget pour créer l'interface finale (très accessible) On pourrait avoir une forme de standardisation à destination des techniciens, avec ce qui permet ensuite d'avoir une application dédiée & chercher des sous et répondre à des appels d'offre Problème : il faut trancher sur des choix philosophiques (par exemple entrepreunariat social) On standardise un processus pour aller lire l'info dans les bases existantes, transformer les données, centraliser --> Montrer qu'on peut faire quelque chose avec les données, puis aller voir les producteurs de données Bus sémantique, Communecter et Geosse récupèrent des données On est dans du décentralisé mais avec un archipel de serveurs Il faut être indépendant de la techno On fait une méthodologie avec une gouvernance et un cahier des charges des serveurs qu'on peut accepter. (dans la charte des valeurs : s'ouvrir aux autres de l'archipel) On a besoin d'avoir une v1 d'une taxonomie qui sorte On peut reprendre tous les freins aux partages de données et consulter sur les différentes (jugement majoritaire) (même travail sur la taxonomie) protocole OAI-PMH : https://www.openarchives.org/pmh/ Vocabulaire rdf pour l'ESS http://essglobal.org/essglobal-rdf-vocabulary/ http://essglobal.org/essglobal/vocabs/html/2015.01.11.html Identifier quelques bases de données où il y a déjà des choses pour faire un travail de convergence des taxonomies **Archipel de serveurs** Il faut qu'on continue à explorer avant d'arriver à un phasage de projet et à une demande de subvention Problème de modèles de mise en communs * serveur centralisé * web sémantique * standard de syndication * cache en commun * cluster de serveurs en archipel on propose d'en discuter et de faire une proposition au jugement majoritaire (par rapport aux freins de la mise en communs) de toute manière il faut sensibiliser tous les producteurs de données à les mettre dans des formats accessibles ## Atelier Semantic Forms Jean-Marc Vanel a montré comment fonctionne Semantic Forms. Question : les données saisies vont être enregistrées dans la base Semantic Forms, mais il faut que les gens puissent exporter les données pour les garder. Les données sont sur un site commun mais appartiennent à l'utilisateur. Personne ne peut modifier ou supprimer les données saisies par un utilisateur. ## Micro atelier design interface ergonomie Double travail sur des idées d'ergonomie et sur l'interface de la cartographie des alternatives. Ergonomie micro atelier 2 Sébastien & Benoît A PROPOS DES MODELES, Les comprendre Une petite dizaine de modèles sont à utiliser :-> Jean-Marc Vanel recommande : Foaf, Dop, Sioc, Schema.org, ( la liste est incomplète ! ) voir Semantic Forms ( cache et moteur de recherche intégré sur ce cache ) voir https://www.wikidata.org/wiki/Q2831 voir https://en.wikipedia.org/wiki/FOAF_(ontology) voir https://www.fun-mooc.fr/courses/inria/41013/session01/about + étude de ergonomie de l'interface ( recherche, interaction avec la carte ) ## Points réguliers Un Hangout tous les 3 mois Synergies : trajectoires tous Loomio sur les choix pour la meilleure interopérabilité https://www.loomio.org/invitations/2a6e4c41f909768951f9 ## Transformapéro :) **Présentation de Transformap** http://transformap.co/ Instance avec la taxonomie https://base.transformap.co/wiki/Special:AllPages?from=&to=&namespace=120 ## Les outils de communication pour la suite : CHAT DE DISCUSSION : https://chat.lescommuns.org/channel/synergie-numerique GROUPE FACEBOOK : https://www.facebook.com/groups/mapofthemaps/ LISTE DE DIFFUSION : https://framalistes.org/sympa/subscribe/synergie-alternatives LOOMIO : https://www.loomio.org/g/90UrVzis/synergie-numerique-des-alternatives