205 views
# Comment coopérer sur nos territoires, collectifs citoyens, entreprises, collectivités, associations, organisations... au service des transitions ? > Forum ouvert, samedi 11 juin 2022 > aux [Rencontres transitions-adaptations](https://pad.lescommuns.org/s/OZfjpWmkg#) Porteur et porteuse de l'atelier : Thierry (Carnaval des possibles de l'Oise) et Elsa (Templeuve en transition). Les deux principaux questionnements étaient : **Comment fédérer pour avoir un effet sur le système tout en dynamisant les initiatives locales ? Comment coopérer ?** Premier tour de parole et premiers éléments de réponse : - Difficulté du temps disponible - Nécessité des moyens, rôle de gestionnaire peut pas être rempli si pas de moyens. Exemple de la convention pr le climat, moyens, en refaire une sur le territoire. - Faire un état des lieux, définir ensemble le commun sans tomber dans la compromission - Mais pas trop s'épuiser à fédérer non plus et avancer - Conscientisation de l'urgence à mettre en priorité ? - Multiplier l'envie et se faire connaitre Les ingrédients **bloquants** de la coopération : réticence ou résistance au changement , manque de formation des élus. Les ingrédients **nécessaires** pour une coopération réussie : - pédagogie par les enfants, stockage pour vélos et trottinettes - renommer le commun, trouver un compromis quand les acteurs sont compliqués, oser s'affranchir des étiquettes (dialoguer, travailler avec eux malgré tout) - adopter une posture d'ouverture vis à vis d'acteurs de coopération inhabituels, de dialogue, de cheval de Troie, et stratégie de présence incontournable - débriefer, apprendre de ses erreurs Il s'agissait ici de trouver du commun à partir d'*exemples particuliers* : Groupe **Lambersart demain!** : problème d'accès à l'école, commune, parents d'élèves, corps enseignant, Adav, pour sécuriser l'accès. Expérimentation de rues scolaires fermées le matin et à la sortie de un mois qui a bien fonctionné. En revanche pérennité difficile à assurer car remontées négatives des parents, trop attachés à la voiture. **Tourcoing en commun** : problème des étiquettes (bobo, radical, sauvage, décroissant, illuminé) qui sont assez discriminantes en France, difficile de faire sortir des gens de leur logiciel. "Tourcoing se met au vert" week-end complet organisé par la municipalité pour montrer que la ville est écolo alors que non, opération de com. Municipalité soutient très peu les assos mais assure le rôle non négligeable de relais de l'information. **Wasquehal en transition** : quelques membres du groupe qui existe depuis plusieurs années ont rejoint l'opposition à la mairie, l'année dernière l'association n'était plus autorisée à participer au forum des associations, mauvaise relation avec la maire, plus d'accès aux salles, pas de communication avec la municipalité. Centre social collaborateur régulier a également perdu les subventions de la ville cette année. Donc nouvelle stratégie : approcher les entreprises, action contre l'éclairage nocturne, approche du dialogue a bien fonctionné. Contact positif noué et possibilité ensuite de faire une fresque du climat chez des publics probablement peu sensibilisés. Pareil Emilie est allée à une réunion du Lion's Club qui organise un week-end spécial bagnole et où plusieurs élus de la ville participent. A proposé d'animer une fresque là-bas. Stratégie : se rendre incontournable auprès de bcp d'acteurs. **Templeuve en transition** : processus de coopération long mais qui commence à marcher au bout de 3 ans. Sont devenus des alliés pour les élus chargés de transition pour influencer peser sur la mairie. Lien de confiance quand même fragile. Formation territoire participatif du CERDD pour les élus recommandée.